Archive for janvier, 2014

Construisez votre routeur basse consommation et silencieux

24

Si on était dans un monde parfait, on aurait pas besoin d’aller jusqu’au frigo pour chercher à manger, des tireuses à bière seraient directement incorporées dans les tables basses, on aurait pas besoin de travailler tout en ayant budget illimité, les brevets logiciels n’existeraient pas, les logiciels seraient libres, la neutralité du net ne serait pas menacée et les Freebox se connecteraient sur des fibres optiques Orange ou sur le câble pour se relier au net, et en Gigabit symétrique évidemment. Tant qu’à faire, puisqu’on est dans un monde parfait, autant y aller à fond !

En attendant tout ça, et en écoutant le thème de Jurassic Park (je ne sais pas pourquoi moi-même), je me suis « pécho » une carte mère mini-ITX avec un Celeron Dual Core 1.8 GHz fanless, ainsi qu’un boitier également fanless, afin d’en faire un petit routeur.

Pourquoi?

Cisco RV180

Prochainement je pourrai souscrire enfin à la fibre optique Orange avec du 200/50 (j’aurais préféré 50/200) mais il est absolument hors de question de m’emmerder avec une Livebox à la con, en location, avec un loopback de merde. Alors la question de brancher un routeur directement sur l’ONT s’est posée naturellement. Seul problème, il semble que mes petits routeurs Cisco RV180 ne soient pas assez configurables. Alors autant prendre les devants et se mettre en place un routeur à base de PC. J’ai commencé par chercher du PC embedded mais je ne trouvais pas ce que je voulais.

Donc en gros il me fallait :

  • Un boitier pas trop encombrant, silencieux
  • Une carte mère peu encombrante, de préférence à CPU fanless intégré et avec deux Gigabit ethernets

Économies oblige, j’ai recyclé une barrette de DDR3 2 Go qui trainait, et j’utilise une clé USB comme disque système.

Mon choix s’est porté sur :

  • Une carte mère Gigabyte GA-C1037UN-EU
  • Un boitier Antec ISK 110 VESA

En regardant dans la configuration de la carte mère, on peut régler la vitesse du ventilateur. J’ai donc adjoint un ventilateur sur la grosse grille du boitier afin de garantir le silence absolu et un bon refroidissement.

Un routeur, oui, mais encore faut-il un système.

J’ai par le passé été utilisateur de SmoothWall et IPCop. Je n’ai pas trouvé cela désagréable mais j’ai décidé pour l’occasion de passer à du plus « couillu », PfSense. Une distribution parfaite pour faire un routeur/pare-feu basée sur Packet Filter d’OpenBSD.

Je vous laisse vous documenter vous-même pour le choix de la distribution a installer, par exemple ici. Évidemment, vous pouvez toujours ajouter un disque dur et installer ça normalement…

Dès que possible, je détaillerai la configuration pour vous passer de votre LiveBox.

 

Quelques outils pour le multiposte Free dans VLC

0

Bonjour à tous !

J’en ai très vaguement parlé précédemment. Je me suis réabonné chez Free malgré l’absence totale de leur fibre optique dans mon secteur et le faible débit ADSL qu’ils peuvent me fournir (de l’ordre de 5-6 Mb/s) en ADSL, pour pouvoir profiter de la Freebox v6 et toutes les fonctions qu’elle propose ainsi que de la qualité de fonctionnement incroyable du Freebox Player (un gros cran au dessus de tous les autres).

Logo VLC

J’ai déjà mis en place un serveur de médias Plex, installé sur une des machines virtuelles de mon serveur, et je suis en train de voir comment organiser les choses pour utiliser mon Intel NUC avec Plex Home Theater. Une des choses que je trouverai amusantes, ce serait de pouvoir regarder la télévision directement dans mon client Plex. Je n’ai pas encore vraiment poussé mes recherches sur le sujet mais éventuellement, il devrait être possible de se faciliter la vie avec ce générateur de playlist M3U pour le multiposte Free. Au pire, on peut au moins utiliser ça avec VLC.

Sur le même sujet, Matthieu Sarter d’Infobidouille a publié un excellent outil pour générer une playlist séparée pour chaque chaine. On met la playlist complète et la moulinette s’occupe de séparer les chaînes. Ainsi on peut lancer le fichier TF1, indépendamment du fichier France 2, du fichier France 3 et ainsi de suite.

Je ne sais pas encore comment je vais utiliser ça mais ça promet d’être très utile.

Bonne bidouilles !

[Nostalgeek] Windows Install Disks

0

Comme surement beaucoup d’entre vous, nous nous souvenons de l’époque Windows 98, 2000, etc., avec une certaine émotion. Les BSOD, les sons de démarrages bien longs, les plantages inexplicables, l’absence d’ergonomie et de simplicité, et toutes ces petites choses qui pouvaient nous faire rager contre un PC. Nous avons retrouvé quelques supports d’installation qui datent un peu et j’ai eu envie de vous les montrer parce que… Non, parce que bon.

Commençons par Windows 98, dans sa boîte d’origine (qui a un peu vécu)…

Ce n’est pas tout. J’ai aussi du 2000, du NT Server, etc…

Je dois avoir qui traine un Mac OS X v10.0 et 10.1. Si je le retrouve ce sera l’objet d’un prochain Forward to the past !

Intel NUC ou potentiellement l’avenir du HTPC

2

Cher lecteur adoré. Un petit sujet rapide, avec surtout des photos pour te présenter un objet que j’ai acquis voilà quelques semaines et qui me comble de bonheur tant il est amusant.

Il faut d’abord placer un peu le contexte.

Depuis longtemps, je cherche une solution intéressante pour dématérialiser et stocker des films. J’en ai essayé quelques unes et la dernière en date qui était efficace, c’était un NAS Synology DS408 avec quatre disques durs d’un To en RAID 5, une Freebox v6 et j’étais heureux. Sauf qu’en déménageant, j’ai dû passer à Numéricable et abandonner la Freebox. Le médiacenter de LaBox étant une daube mal fichue, je me suis rabattu sur les fonctions DLNA incorporées à mon téléviseur Sony, puis mon actuel téléviseur Philips. Tous deux me donnent globalement satisfaction sauf que les fabricants de téléviseurs aiment bien mettre des firmwares codés avec la b*te, et surtout ne pas corriger les bugs. J’ai donc vite fini par me lasser de cette solution.

J’ai voulu tenter l’aventure XBMC, mais vu le temps nécessaire pour peaufiner l’installation, je me suis vite découragé.

Plex LogoUn beau jour, tardivement, j’ai découvert Plex. Une solution client-serveur fiable, puissante, fonctionnelle et simple. Quelques clics ont suffit à installer le serveur, quelques renommages de fichiers pour une bonne organisation et on se retrouve avec un serveur de média complet, gérable via une interface Web et qui récupère automatiquement les pochettes et les résumés. Quelques clics plus tard, sur un PC ou un Mac, le logiciel client permet une navigation fluide et intuitive dans les différents médias.

C’est là qu’intervient le NUC Intel. Une petite boî-boîte silencieuse, à faible consommation électrique, basée sur du Core i3 et suffisamment personnalisable pour l’adapter à ses besoins. Vous choisissez votre NUC, dans mon cas le modèle de base le plus récent que j’avais trouvé, avec même un récepteur IR en façade. Le lecteur de médias idéal à en croire de très nombreux sites. On lui reprochait souvent de ne pas pouvoir accueillir de disque dur sans changer le boîtier mais qu’importe, je ne lui demande pas grand chose, juste lire des fichiers médias.

Intel NUCJ’ai donc franchi le cap, avec une barrette de 8 Go de DDR3, un SSD MSATA 32 Go, pas de carte Wifi car je préfère faire venir du câble là où il faut, et après l’assemblage, l’installation du système et enfin, j’ai accès à Plex. Il suffit de le brancher à un téléviseur et le tour est joué.

Pour la petite annecdote, j’ai déplacé un peu les meubles chez moi et j’avais un bureau à équiper d’un ordinateur pour quelques tâches de base quand je fais de l’administratif, et également une télévision. En prévision de ma souscription à Orange en fibre optique, je vais quitter Numéricable. Je n’aurais plus qu’Orange et comme j’aime bien avoir une solution de back-up, je suis retourné chez Free, l’offre toute simple chez Numéricable étant devenue très chère, tant qu’à claquer du pognon, autant qu’il y ait des services derrière. Chez Free je profite donc de la Freebox v6, puissante, efficace, avec l’IP fixe, et nous profitons de la ligne SIP pour relier notre système de téléphonie à une ligne donnant sur l’extérieur, ce que nous détaillerons prochainement. Mais qui dit Freebox v6, dit Freebox Player et celui-ci est parfaitement capable de lire le contenu du serveur Plex !

J’ai donc un Intel NUC en bi-écran, un écran façon bureau, et un autre façon Plex ! Et si par hasard j’ai déjà la télécommande Free dans la main, j’ai même pas besoin de me fatiguer, je peux quand même lire les films. Pratique, non?

Ce post fait un peu 3615 MA LIFE (pour les jeunes qui connaissent pas forcément, 3615 c’était un numéro de services par minitel), mais le but n’était pas un épanchement complet sur les caractéristiques du Intel NUC, ni mes avis et impressions sur son fonctionnement, mais plutôt des idées d’utilisation.

Quelques photos de l’engin…

Go to Top