Introduction

En début d’année, nous nous étions posés la question de recycler un poste Asus EeeBox en un client léger qui soit à la fois capable de gérer du RDP et du 5250. Après quelques recherches, nous avons découvert que ThinStation pouvait répondre à ce besoin. Nous n’avons jamais exploité cette solution mais voici un aperçu rapide d’une mise en route basique.

Matériel utilisé

  • Clé USB
  • Un Asus EeeBox B202
  • Connexion Internet
  • Environ 1 heure

Création de l’environnement de préparation de l’ISO

On commence par télécharger la dernière version de ThinStation, ainsi que l’utilitaire Rufus, qui permettra de créer une clef USB bootable.

C’est à partir de cette clef USB que l’on va faire démarrer la machine à utiliser pour la préparation de l’ISO finale.

Démarrage

On insère la clé USB bootable dans l’ordinateur à installer. Il faut évidemment que celui-ci accepte le démarrage depuis les périphériques USB et également qu’il soit configuré pour. Dans la mesure où cela dépend de la machine, on se renseignera à ce sujet avant tout.

Lorsque la machine démarre sur la clef, elle vérifie que la configuration requise est respectée et propose différents choix.

On sélectionnera Installer for DevStation.

On aura également vérifié que la machine est connectée au réseau afin d’avoir accès à Internet.

Après un temps de chargement, une interface graphique charge un bureau. On double-cliquera sur l’icône Install to HD .

Une fenêtre de confirmation d’installation nous demande de valider notre choix, nous informe du disque qui va être formaté, nous demande de choisir votre langue, puis recherche internet afin de télécharger les dernières mises à jour.

A la fin de la procédure, 3 messages successifs apparaissent les uns derrières les autres pour, entre autres, nous informer du reboot nécessaire de notre machine.

La première étape est terminée, nous sommes en mesure de créer l’ISO personnalisée pour notre machine.

Créer une ISO personnalisée

Mise à jour

Maintenant que notre machine a un système, on va retirer la clef USB pour la démarrer depuis son disque dur. Lorsque le bureau s’affiche, on va commencer par mettre le système à jour.

On va pour cela cliquer sur Start, puis DevStation, puis Update DevStation et on patiente pendant l’opération de mise à jour.

Editer la configuration

Une fois le processus de mise à jour terminé, on va retourner dans le menu Start, puis DevStation et choisir Edit Config.

On va déjà commenter les lignes machine VMWare et machine Virtualbox-4.1 puis décommenter machine foxconn-nT-n270. Ces choix sont à adapter selon l’installation que l’on en fait. Après avoir fait quelques recherches c’est dans notre cas le choix le plus approprié.

Dans la partie Wireless Stuff, si on souhaite utiliser le wifi sur notre système, il faut décommenter les trois paquets concernés.

En fonction de l’environnement réseau, dans le bloc File system support, on décommente les paquets dont on a besoin (dans notre cas sont activés le ntfs et le vfat)

Dans le bloc localization, on peut alléger tout ça et ne sélectionner que la langue qui nous intéresse.

Dans le bloc applications, on active ce qui nous plaît :

freerdp ou rdesktop (pour le RDP ), vncviewer (pour VNC), ssh (pour des trucs en blanc sur fond noir), tn5250 (pour des trucs en vert sur fond noir, dans notre cas c’est tout indiqué puisque l’objectif est d’en faire un terminal pour notre AS/400), Firefox (pour faire de cette machine un kiosque), et pourquoi pas un client openvpn ou samba tant qu’à faire ?

Il n’y a plus qu’à sauvegarder les modification du build.conf avec la petite icone qui va bien !

Compilation de l’image

On ferme la fenêtre d’édition, puis Start, DevStation, Build Image.

Cette étape va être assez longue puisque notre DevStation va créer l’ISO à partir de notre sélection et bien entendu va télécharger ce qu’il manque sur le net.

Après un long moment d’attente la fenêtre se ferme. On va alors dans File System/Thinstation/Build/Boot Images/Iso

On trouve ici une image Thinstation.iso. C’est cette image que l’on va utiliser pour démarrer notre système à partir de maintenant.

Création du disque de boot avec l’ISO

A l’aide d’une clé USB ou d’un partage réseau on va devoir récupérer cette image ISO pour la restaurer sur une clef USB ou dans notre cas une carte SD. On peut éventuellement aussi utiliser la commande dd.

Dans le cas d’un transfert sur une machine Windows, on va utiliser Rufus et choisir Thinstation.iso.

Sitôt que la clé ou la carte SD est prête, on l’insère dans notre machine et on va paramétrer le boot pour choisir en priorité notre support fraîchement créé.

A partir de là, notre machine devrait démarrer sur ThinStation avec les paquets sélectionnés plus haut. Si on se rend compte que l’on a oublié quelque chose, on peut redémarrer sur le disque dur interne de l’ordinateur qu’on a laissé intact avec la ThinStation Dev.

Ce billet n’est qu’un vague exemple d’utilisation plus qu’un guide exhaustif. On notera qu’il est toutefois intéressant de faire une première mise en oeuvre avant de se lancer dans la configuration lourde.