L’été dernier, j’ai participé avec des amis au black badge challenge de la Nuit du Hack (notre compte rendu d’ailleurs  disponible ici). La dernière étape de ce challenge était de faire de la rétro-ingénierie d’un firmware de porte-clef Gablys.

Quelques semaines plus tard, on m’a donné une carte cadeau dans une boutique qui vendait des « objets connectés » et « accessoires tendances ». Déçu du manque de choix singuler dans le catalogue de la boutique, je me suis rabattu sur deux porte-clefs Gablys, soldés à 10€ chacun. J’avais prévu à l’origine de les décortiquer et changer leur firmware (tout cela a été documenté), mais par manque d’idée pour un projet utilisant du Bluetooth 4.0 j’ai laissé tomber.

Encore quelques semaines plus tard, je me suis dit que peut-être je devrais laisser une chance au Gablys tel quel. La promesse de pouvoir retrouver ses objets à partir de son smartphone m’intrigue.

Le Gablys au porte-clef

Le Gablys est un petit galet qu’on peut accrocher à son porte-clef grâce à son trou. Il est un peu plus volumineux qu’un badge Vigik, d’un encombrement à peu près raisonnable (on peut avoir un Gablys dans ses poches sans avoir l’air suspicieux). Son boitier est en plastique et se raye facilement (cela dit ce n’est pas un problème pour moi). Le boitier est légèrement souple, ce qui permet d’actionner un bouton en le pressant.

Une encoche sur le côté du Gablys aide à le déclipser pour changer sa pile CR2032. Dans mon cas j’ai dû le faire à la sortie de l’emballage… Pourquoi ne pas avoir pensé à une languette en plastique pour éviter la décharge de la pile quand le Gablys est encore dans son emballage ?

Le Gablys ne présente pas de joint d’étanchéité, ce qui n’est pas en soi nécessaire, mais serait un bon atout pour éviter de le perdre de vue à cause d’une pluie battante.

L’application Gablys

Le porte-clef Gablys n’est rien sans l’application Gablys (gratuite) qui lui est associée. Elle permet de l’allumer et de le faire sonner à distance. Le buzzer n’est pas très puissant, mais cela reste très pratique pour retrouver un porte-clef égaré dans la maison. On peut aussi avoir une estimation de la distance du porte-clefs (qui est très approximative, mais qui sera peut-être pratique pour certains).

Il y a aussi la possibilité de créer des notifications « antivol », « barrière virtuelle », et « anti-perte ». Les fonctionnalités « barrière virtuelle » et « anti-perte » permettent de détecter quand l’objet s’éloigne trop du téléphone (la distance de seuil, même approximative, n’est pas précisée). La fonction « antivol » détecte les déplacements du badge (même quand le badge est situé très près du téléphone).

Malheureusement cela ne fonctionne pas très bien sur iPhone, en partie à cause du fonctionnement du multi-tâche d’iOS : au bout d’un certain temps, l’application Gablys ne tourne plus en arrière-plan, le système ayant forcé sa fermeture.

L’application requiert d’ailleurs la création d’un compte sur les serveurs de Gablys pour pouvoir être utilisée. Le compte permet de déclarer votre Gablys (et le trousseau de clefs associé) perdu, et offrir une récompense à ceux qui trouveront votre porte-clefs.

C’est une intention louable, mais je doute que cela va vraiment me servir. Les quelques fois où j’ai égaré mon trousseau en dehors de mon domicile, je l’ai jamais retrouvé grâce aux fonctionnalités « sociales » de l’application Gablys. J’aimerais bien pouvoir avoir une application qui ne nécessite pas de création de compte pour fonctionner, et qui me permet simplement de faire bipper mon Gablys quand bon me semble.

On peut noter enfin que le Gablys contient un bouton qui peut être programmé pour effectuer une action particulière, comme déclencher une alerte sur son téléphone (pour retrouver son téléphone perdu quand on a retrouvé ses clefs) ou sinon pour mettre en pause ou lire la musique. Il est également possible de se servir de son Gablys comme d’un déclencheur pour l’appareil photo, mais il faut utiliser l’applications Gablys, et il n’est pas possible de prendre plusieurs photos à la suite.

Mon Gablys ne répond plus !

Au-delà de l’application, le porte-clef présente un soucis d’ordre matériel : le connecteur de la pile n’est pas de bonne qualité.

Au début je me demandais pourquoi mon Gablys sonnait à chaque fois que je tournais la clé dans la porte pour sortir de chez moi. Après quelques semaines, je n’arrivais plus à communiquer avec lui. J’ai ouvert le Gablys, puis remis la batterie en place, ce qui a résolu temporairement le problème.

Puis encore quelques semaines après, le problème est réapparu. J’ai décidé de regarder de plus près le soucis : le contact avec l’anode de la pile est effectué avec une languette en métal. Or, avec le temps, cette languette fait de moins en moins bien contact avec la pile. Pour y remédier, à l’aide d’un petit tournevis plat, il faut tordre la languette pour qu’elle appuie plus fortement sur la batterie.

Je n’ai pas pu vérifier si ce souci est lié à une mauvaise utilisation de ma part, ou si c’est une conséquence de la flexibilité de la coque en plastique.

Verdict

Avec des prétentions plus humbles, Gablys pourrait être un gadget plus pratique. L’application veut en faire trop (fonctionnalités « sociales »), ce qui nuit à des utilisateurs comme moi qui cherchent un produit qui répond efficacement à un besoin simple : retrouver mon porte-clefs rapidement.

Avec un galet plus compact, et une application moins poussée, le Gablys pourrait être un produit vraiment sympa. En attendant, je garde le mien accroché à mon porte-clefs, en espérant qu’il restera en vie quand j’aurais besoin de lui pour retrouver mon trousseau…