Archive for janvier, 2018

[Terminaux Windows CE] Cleanboot sur Motorola MC70

0

Préambule

Pour interagir avec notre IBM i, nous utilisons majoritairement des sessions de type 5250 (les fameux écrans verts). Des grilles écrans issues de différents programmes s’affichent sur ses sessions et nous permettent d’interagir efficacement et directement avec la machine. Si habituellement nous accédons à la machine grâce à une console IBM, ou l’IBM i Access (qui émule un terminal 5250) sur nos PC, nous avons prévu l’utilisation de terminaux mobiles, notamment pour mouvementer les stock.

A l’heure où j’écris ces lignes, nous avons une ébauche de master pour nos trackers et je travaille sur ce sujet pour permettre une utilisation fluide.

Sur les terminaux équipés de Windows CE, il peut s’avérer utile de procéder parfois à une mise à blanc du système afin de lui restaurer son état d’origine. Cette opération peut être effectuée de plusieurs manières (bouton reset accessible avec une pointe, combinaison de touches, etc.) notamment par l’installation de fichiers spécifiques.

Nous allons voir dans ce billet comment procéder à cette mise à blanc sur nos terminaux, les Motorola Symbol MC7094, mais ceci est valable pour une large variété de terminaux. Cette mise à blanc s’appelle le cleanboot. Il ne s’agit de pas grand chose de plus que la traduction de la documentation fournie. (suite…)

[Windows] Dépendances de mises à jour sur Windows 7 SP1

0

Cet article est en fait un mémo pour rapidement mettre à jour les composants fondamentaux d’un Windows 7 SP1.

Exigences initiales

Mon problème est de bénéficier de la dernière version de PowerShell (5.1 au moment où je rédige cet article, 6.0 en cours de finalisation par Microsoft), de la dernière version du framework .NET (4.7.1), et de la dernière version d’Internet Explorer (11). De plus, ces logiciels doivent s’installer sans connexion à Internet.

Mise à jour d’Internet Explorer

Dans un premier temps, on s’occupera d’Internet Explorer. Windows 7 est livré par défaut avec Internet Explorer 8, lequel est obsolète depuis un bon moment, tant par l’arrivée de nouvelles versions et de fonctionnalités, que par l’arrêt progressif du support par Microsoft. Officiellement, l’éditeur ne le supporte plus depuis le 12 janvier 2016 (mais des correctifs sortent encore aujourd’hui…) Bref, il est grandement temps de le mettre à jour. (suite…)

[Asterisk] Protéger un sous-menu de serveur vocal par un mot de passe

4

Bonjour à tous,

Depuis plusieurs mois années (la vache, le temps passe super vite), nous utilisons un serveur de téléphonie basé sur Asterisk. Il s’agissait à l’origine de XiVO, qui depuis a forké pour devenir Wazo. Ce dernier est toujours géré par sa super équipe de développeurs habituelle basée au Québec. XiVO existe toujours mais ne correspond pas à nos attentes sur différents plans, mais ce n’est pas le sujet.

Au départ nous n’avions qu’un seul numéro provenant d’une ligne SIP Free, qu’il suffit d’activer depuis son espace abonné Freebox. Pour joindre différents postes, nous avons très vite été obligés de mettre en place un IVR, ou SVI. Plus clairement, il s’agit de ce qu’on appelle un Serveur Vocal Interactif, Interactive Voice Response.

L’objectif est d’expliquer à Asterisk, le moteur de téléphonie, ce qu’il va devoir faire dans tel ou tel cas. Pour cela, on lui expliquera tout cela avec une syntaxe bien spécifique. Je mets un peu les briques dans le désordre. Je ne vais pas expliquer spécialement les principes de base mais plutôt vous montrer comment j’ai réalisé ce que je souhaitais obtenir afin que vous puissiez vous en inspirer, voire améliorer ce que j’ai fait (qui contient probablement des erreurs dues à mon manque de pratique dans le domaine).

Pour l’occasion, je vous partage mon serveur vocal, un peu modifié pour le rendre plus digeste et surtout retirer les lignes inutiles. La logique de ce serveur vocal est simple, nous souhaitons que les appelants puissent nous contacter mais aussi, qu’en cas de besoin, nous puissions accéder à des fonctions avancées qui doivent nous être réservées, il faut donc les protéger, et quoi de mieux qu’un code à taper sur le téléphone. (suite…)

[Mémo] Chiffrer un disque dur externe sous Linux

1

Afin de ne plus chercher partout « comment je m’y étais pris la dernière fois » pour fabriquer mon disque dur externe chiffré, je me suis fait un petit mémo. L’objectif est donc d’utiliser LUKS, et quelques lignes de commande.

J’avais un disque dur SATA de 500 Go, récupéré dans une de mes anciennes machines, que je voulais transformer en disque de sauvegarde. J’ai donc utilisé un dock USB, puis branché sur une machine Linux.

Toutes les commandes se font en root ou bien préfixées par sudo. Moi je suis plutôt root sur mes machines, surtout quand j’enchaîne les commandes à privilèges (quitte à faire un sudo /bin/bash…) Mais c’est un vieux troll poilu une autre histoire…

Première étape : le repartitionnement

Fdisk est votre ami.

Fdisk vous affiche les partitions d’un disque donné :

# fdisk -l /dev/sdb

Mais fdisk est avant-tout interactif. Voici ce que ça donne :

# fdisk /dev/sdb

Avec o (lettre o minuscule) : je crée une table des partitions vide, donc je vide en une fois toutes les partitions existantes.

Avec n : je crée une partition. En laissant les valeurs par défaut, la partition occupera l’espace maximal disponible. (suite…)

[Astuce] Charger un MacBook sans chargeur MagSafe

0

Attention : Le présent article détaille une bidouille à caractère expérimental, pouvant porter atteinte au bon fonctionnement de votre ordinateur. Agissez à vos risques et périls.

Voici un bref article qui traite de l’alimentation d’un MacBook (Pro, Air, ou « MacBook » tout court) sans recourir au chargeur Apple fourni dans la boite de votre Mac.

Cela est utile à des fins de diagnostics (pour pouvoir analyser la consommation en courant), à des fins de bidouilles (quand on ne dispose pas du chargeur complet mais qu’on a une alimentation ajustable sous la main) et pour recharger un Mac sur une installation électrique basse tension.

Se procurer un cable MagSafe

Le connecteur MagSafe n’étant pas standardisé, la seule manière de s’en procurer un est d’acheter un cable de remplacement pour réparer un chargeur MagSafe, ou de le récupérer sur un chargeur cassé (en espérant que le cable et le connecteur soient intacts). On en trouve pour une dizaine d’euros sur Amazon : MagSafe 1 – MagSafe 2

Si on souhaite à la fois utiliser du MagSafe 1 et MagSafe 2, on pourra très bien se tourner vers un cable MagSafe 1, et utiliser l’adaptateur MagSafe 2. Cela évite de posséder deux cables. (suite…)

Go to Top