Cet article est en fait un mémo pour rapidement mettre à jour les composants fondamentaux d’un Windows 7 SP1.

Exigences initiales

Mon problème est de bénéficier de la dernière version de PowerShell (5.1 au moment où je rédige cet article, 6.0 en cours de finalisation par Microsoft), de la dernière version du framework .NET (4.7.1), et de la dernière version d’Internet Explorer (11). De plus, ces logiciels doivent s’installer sans connexion à Internet.

Mise à jour d’Internet Explorer

Dans un premier temps, on s’occupera d’Internet Explorer. Windows 7 est livré par défaut avec Internet Explorer 8, lequel est obsolète depuis un bon moment, tant par l’arrivée de nouvelles versions et de fonctionnalités, que par l’arrêt progressif du support par Microsoft. Officiellement, l’éditeur ne le supporte plus depuis le 12 janvier 2016 (mais des correctifs sortent encore aujourd’hui…) Bref, il est grandement temps de le mettre à jour.

L’installateur « hors-ligne » tente de se connecter à Windows Update si les correctifs Windows prérequis ne sont pas présent. Aussi, il est nécessaire d’installer les mises à jour suivantes :

Remarque : pour chaque correctif, je vous ai indiqué les liens de téléchargement direct pour les versions 32 bits et 64 bits. Pensez à bien adapter votre téléchargement à l’architecture que vous ciblez.

Après ces mises à jour, redémarrez l’ordinateur. Puis installez la nouvelle version d’Internet Explorer (x32/x64).

Et enfin vous pouvez passer la dernière mise à jour cumulative disponible, ici celle de décembre 2017 (x32/x64).

Et toujours, redémarrez après des mises à jour importante comme celles-ci.

Avec tous ces éléments, vous n’avez pas besoin de connexion à Internet pour mettre à jour Internet Explorer.

Installation du framework .NET

Microsoft ayant changé de certificats pour signer ses paquets, et en particulier les éléments du framework .NET, l’autorité de certification racine utilisée n’est pas forcément installée avec les mises à jour. Il faut donc ajouter manuellement une nouvelle autorité racine. Cette manipulation est nécessaire sur un hôte totalement isolé, car pour une machine reliée à Internet, les étapes ci-dessous sont réalisées automatiquement.

  1. Téléchargez le certificat racine de l’autorité à ajouter.
  2. Sur la machine où se déroule l’installation, double-cliquez sur le certificat.
  3. Cliquez sur « Installer le certificat ».
  4. L’assistant Importation de certificat s’affiche. Faites « Suivant » pour passer le message d’introduction.
  5. Choisissez l’option « Placer tous les certificats dans le magasin suivant ».
  6. Cliquez sur « Parcourir ».
  7. Sélectionnez « Autorités de certification racines de confiance » puis « OK ».
  8. Cliquez sur « Terminer »
  9. Un avertissement s’affiche avec notamment l’empreinte du certificat, répondez par « Oui ».
  10. Une fenêtre de confirmation s’affiche (parfois en arrière-plan), validez par « OK ». Vous avez terminé.

Vous pouvez alors lancer l’installation du framework .NET 4.7.1 hors-ligne.

Remarque : avec la version 4.7(.0) de l’installateur, il était nécessaire de passer manuellement le correctif KB4019990 sur Windows 7 SP1. Ce n’est plus nécessaire avec la mise à jour 4.7.1, laquelle se charge automatiquement de son installation.

Mise à jour de PowerShell

Le PowerShell fait partie d’un ensemble de logiciels de gestion appelé « Windows Management Framework ». Sa mise à jour en version 5.1 sur Windows 7 SP1 ne pose pas de problème majeur, à un détail près : si vous avez déjà installé WMF 3.0 sur la machine à mettre à jour, vous devrez impérativement le désinstaller (et donc revenir en version 2.0) avant d’effectuer la mise à jour en version 5.1 (voir les références plus bas).

Les prérequis pour WMF 5.1, dont posséder une version égale ou postérieure à 4.5.2 du framework .NET, sont, de fait, déjà réalisés.

Vous pouvez donc installer directement la mise à jour de Windows Management Framework 5.1 (x32/x64)

Remarque : on s’intéresse ici à PowerShell. Si vous comptez exploiter le framework WinRM de l’ensemble WMF, vous aurez probablement besoin d’exécuter cette commande dans une session PowerShell administrateur :

Set-WSManQuickConfig

Références