Posts tagged geek

Convertir de l’ADB en USB : une seconde vie pour un vieux clavier ADB

2

Je fais de la programmation de temps en temps, qui dit programmation dit taper sur un clavier. Quand on programme, on passe donc plusieurs heures à taper sur un clavier. Autant qu’il soit confortable ! Si dans le monde PC il existe un large éventail de claviers utilisant des technologies différentes, dans le monde Mac, ce choix est extrêmement restreint : aujourd’hui, Apple ne vend plus que des claviers « chiclets ».

Un bond de quelques années en arrière, et on se retrouve dans une autre époque chez Apple. Niveau clavier, Apple vendait à l’époque des claviers mécaniques, comme celui-ci :

Ce clavier (nommé l’Apple Extended Keyboard II), est un clavier mécanique utilisant des switchs Cherry. Je trouve les claviers mécaniques bien plus confortable que les claviers à membrane plastique qui inondent aujourd’hui le marché, mais j’ai un problème… En effet, ces claviers n’utilisent pas de l’USB mais de l’ADB (Apple Desktop Bus). Pour pouvoir utiliser ce magnifique clavier sur mon ordinateur, j’ai dû faire un petit peu de bidouille. J’ai déniché sur internet un logiciel pour Arduino nommé tmk_keyboard, qui permet notamment de convertir divers protocoles en USB. J’ai alors bricolé un petit prototype de ma bidouille, avec une prise S-Vidéo récupérée dans les poubelles d’un magasin d’électronique, et un Arduino Pro Micro :

J’en ai même profité pour tester tous les claviers ADB sur VLG89 (le bras à gauche c’est DarkPonay) !

Il suffit pour réaliser le montage de brancher un Arduino Pro Micro à un connecteur S-Vidéo, avec une résistance pour éviter d’éventuels problèmes de connexion. Les instructions détaillées sur le montage sont disponibles sur le thread du projet. On branche le clavier à l’adaptateur via un bête cable ADB, et l’adaptateur à l’ordinateur avec un cable Micro-USB vers USB standard, et le tour est joué.

Ça a marché, mais l’aspect bidouille posait problème : avoir des fils qui se baladent partout c’est pas très esthétique, c’est un potentiel risque de court-circuit, mais c’est surtout l’occasion de casser son adaptateur en titillant trop un fil. Je me suis mis alors en tête de faire quelque chose d’un peu plus propre. Et pour faire plus propre, rien de mieux qu’un circuit imprimé et un connecteur dédié !

J’ai alors lancé un sujet sur MacBidouille pour parler de ce projet, et éventuellement proposer à quelques intéressés de leur vendre un adaptateur. Une page détaillée de mes adaptateurs est disponible sur mon site personnel, pour ceux qui seraient intéressés pour plus de détails.

Réaménagement de la cuisine

2

Voilà longtemps que nous n’avions pas posté par ici, manque de temps, accumulation de travail, fatigue, tentative de meurtre, arrestation, procès… Euh, non pas les trois derniers en fait…

J’ai récemment pu faire une bonne affaire, une fois n’est pas coutume, et me suis dégoté un joli petit serveur HP ProLiant ML370 G5 pour remplacer le ML350 que je vous avais montré dans un précédent post, et qui partira dans la cave de ma maman adorée pour remplacer son valeureux ML350 G3, dont j’avais également parlé.

J’en profite pour déballer un peu les caractéristiques, chose que tout geek apprécie lorsqu’on lui présente une machine :

  • deux processeurs Intel Xeon E5430 (Quad-core 2,66 GHz, FSB à 1333 MHz)
  • deux cartes mémoires accueillant 16 barrettes au total (j’ai 24 Go de RAM en PC2-5300 Fully Buffered ECC)
  • Chipset Intel 5000P
  • deux contrôleurs RAID HP Smart Array P400 (chacun avec 256 Mo de cache et batterie de back-up)
  • deux cartes réseau intégrées NC373i Gigabit Ethernet
  • slots d’extensions PCI Express et PCI-X
  • deux ports USB 2.0 en façade, deux à l’intérieur et deux à l’arrière
  • kit de ventilation redondante (6 ventilateurs)
  • deux blocs d’alimentation hot-plug (en redondance) 1170 Watts
  • deux baies de huit disques SAS SFF (2,5″) 146 Go 10000 rpm configurés en RAID 6 ADG (6 disques actifs et 2 online spares par volume RAID)
  • HP StorageWorks Ultrium 960 sur carte SCSI dédiée
  • System Insight Display (affichage par LED des défaillances)

Extérieurement, il ressemble comme un frère au ML350 qu’il remplace, il accepte les mêmes disques, les mêmes alimentations Hot-Plug ventilées. Pourtant il est plus long d’une douzaine de centimètres, peut accueillir jusqu’à deux fois plus de disques SFF, moins d’emplacements 5,25″, et pourtant à l’intérieur ça change. On passe de deux ventirads pour les processeurs à de simples radiateurs, la RAM n’est plus sur la carte mère mais sur des cartes additionnelles, les VRM sont tous les deux remplaçables (un seul sur le ML350), les ventilateurs ne sont plus sur les processeurs et à l’arrière du boîtier mais tous au centre, formant deux colonnes de trois ventilos, permettant ainsi de supporter des pannes à ce niveau là.

Une machine vraiment sympathique et avec de la gueule, fournie en très bon état, et que j’ai pu compléter avec mon premier ML370 G5 pour en faire le monstre que c’est aujourd’hui. Il est maintenant raccordé à un onduleur, ce qui n’était pas le cas avant, mais il faudrait que j’en trouve un deuxième pour avoir de la redondance là aussi. Il est plus bruyant que son prédécesseur, c’est pourquoi il était hors de question de l’installer ailleurs que dans ma cuisine, mais plutôt que de le laisser vulgairement sous la table, il est maintenant sur la partie inexploitable de mon plan de travail, permettant ainsi d’économiser de la place dans la pièce. J’ai pour l’occasion posé deux câbles Ethernet pour pouvoir le relier à chacun de mes routeurs.

Voici sans plus attendre quelques photos de l’installation…

Alors, la classe hein ?

Comment patienter avant le repas…

0

Aujourd’hui, parlons peu, parlons bien, parlons donc diététique. Vous rêvez depuis toujours de conserver votre ligne (le physique, pas le téléphone) et ressentez régulièrement un énorme creux en fin de matinée et fin d’après midi? C’est normal. Pour compenser vous avez l’habitude de grignoter une saloperie ou deux à ce moment là, grosso modo une ou deux heures avant de passer à table. C’est normal.

Des experts diététiciens nutritionnistes ont découvert une méthode simple pour vous alimenter quelque peu pour continuer sereinement la journée, avant de passer à table. Vous voulez la connaître ?

En supposant que vous voulez la connaître, voici quelques victuailles sains pour le goûter.

Il faut donc :

  • Un chinois
  • 48 Kinder chocolat
  • Un pack de Kinder Country
  • 10 beignets fourrés
  • 90 MilkyWay

Mettez le tout dans une boîte en carton pour les ramener plus facilement de la voiture, rentrez chez vous, et enfin, savourez, vautré devant la télé, l’ordinateur posé sur vous.

It’s time : Faisons connaissance avec la Pebble

0

C’est l’heure ! C’est pas moi qui le dit, c’est Pebble. Souvenez-vous, cette montre tant attendue, annoncée pour de vrai au début du mois de janvier par Eric Migicovsky. Un petit bijou dont j’ai parlé par ici le lendemain de l’annonce faite au CES 2013 qui est aujourd’hui enfin arrivé !

Je joue avec depuis seulement quelques heures alors mon avis ne peut être que très partiel, n’ayant pu tester l’autonomie, ni tous les types de notifications, mais pour l’instant : C’est GÉ-NIAL !

La montre est discrète, elle ne sonne pas mais vibre. Le rétro-éclairage permet une bonne lisibilité et peut ettre activé en permanence ou seulement lorsque la luminosité ambiante est faible, de même que l’écran E-Ink est très lisible en extérieur. Elle est légère, les boutons sont facilement accessibles et elle est réactive.

On va voir ce que cela donne avec le temps, mais en tout cas les premières impressions sont excellentes, et même meilleurs que ce que j’imaginais au départ. Je vais tenter d’estimer l’autonomie que j’ai perdu sur le Nexus 4 depuis que j’utilise cette montre qui, je le rappelle, est connectée en Bluetooth avec les smartphones Apple ou Android.

Quelques liens utiles ou pas :

Le site officiel
Pebble sur Twitter
Pebble sur Facebook
Les news sur KickStarter
Le test vidéo par The Verge

Si vous aussi vous allez en recevoir une, amusez-vous bien !

GeekPics : La cuisine du Geek

4

Avis à tous ceux qui rodent par ici, il fait bon dans la cuisine d’un geek. Pourquoi s’emmerder à héberger vos données ailleurs quand vous pouvez le faire chez vous? Déjà, moi, ça m’interpelle. Mais quand en plus de ça, c’est dans la cuisine, je trouve ça sympa.

La table où on a l'habitude de manger ou cuisiner, bah là c'est mort...

La table où on a l’habitude de manger ou cuisiner, bah là c’est mort…

Le serveur en question (HP ProLiant ML350 G5, deux Quad-core Xeon 2,33, contrôleur RAID SmartArray P400, 8 Go de RAM, 2x72 Go et 6x146 Go en SAS 10K) et un petit switch Netgear ProSafe posé dessus.

Le serveur en question (HP ProLiant ML350 G5, deux Quad-core Xeon 2,33, contrôleur RAID SmartArray P400, 8 Go de RAM, 2×72 Go et 6×146 Go en SAS 10K) et un petit switch Netgear ProSafe posé dessus.

En réalité c’est pas du tout par plaisir, c’est simplement que j’ai un studio, et ce serveur, même s’il est relativement peu bruyant, est insupportable la nuit. J’aimerais pouvoir le placer dans ma cave, mais c’est une galère sans nom pour passer du câble dans les gaines techniques, personne ne sait comment ça se gère au syndic, ils sont prêts à me laisser passer du 230V directement dans les gaines Numéricable, France Télécom, c’est dire si le technicien connaît son boulot… Donc depuis hier soir, c’est dans la cuisine, jusqu’à ce que le syndic me propose une solution plus fiable que de passer de la haute tension au milieu des basses tensions.

Écrivez à la main avec votre ordinateur, mais à la main

0

En ce merveilleux dimanche partiellement ensoleillé, je me ballade sur quelques sites, et suis tombé sur ce billet chez Korben.info.

Réaliser soi-même une police d’écriture TTF basée sur votre écriture manuscrite, génial ! Alors j’ai essayé.

La première étape consiste à vous rendre sur MyScriptFont.com à l’aide de votre navigateur favori. On vous propose en premier lieu de télécharger le template, une fiche à imprimer et à remplir à la main. Choisissez un stylo un peu épais, ou un stylo feutre fin ou médium. J’ai personnellement utilisé un PaperMate Flair M.

La fiche à remplir

La fiche à remplir

Il faut donc remplir et numériser cette page avec une assez bonne résolution pour obtenir un résultat de qualité. Attention, le fichier ne doit pas dépasser 2 Mo.

La fiche remplie et numérisée

La fiche remplie et numérisée

Sur la page d’accueil de MyScriptFont, sélectionnez le fichier numérisé, choisissez un nom et validez. Au bout de quelques instants, vous êtes redirigé vers une autre page.

On voit même un test ! Sauvegardez le fichier sur votre machine et installez la police.

Voilà une bricole bien sympatoche pour personnaliser vos documents. Numérisez aussi votre signature et vous pourrez générer informatiquement des documents manuscrits. La classe !

Pour aller plus loin, vous pouvez éventuellement améliorer la qualité du rendu de manière assez simple. Imprimez quatre ou cinq pages du modèle vierge, remplissez et scannez-les. Dans votre traitement de texte, une fois votre document rédigé, faites un mix de vos polices personnelles afin de d’avoir des variations se rapprochant le plus possible de la réalité. Une autre idée serait aussi de créer une police de symboles, ou de smileys personnalisés.

Tutoriel : Geek Sushi seul chez soi

0

Si vous êtes seul chez vous, comme moi ce soir, vous pouvez réaliser simplement ce tutoriel chez vous pour passer le temps. Dans mon exemple, j’ai utilisé :

  • mon NAS Synology et mon téléviseur afin de diffuser la série Mon Oncle Charlie
  • un Palm V
  • le boitier contenant les supports d’installation de mon serveur
  • deux spares disques durs 146 Go SAS 10K
  • la télécommande des lampes LivingColors afin de choisir une ambiance agréable
  • un VMU

Vous aurez aussi besoin de votre ordinateur ou votre téléphone pour commander des sushis et autres plats japonais. J’ai commandé des brochettes, des sushis au saumon, et du riz cantonais au poulet.

Avant que votre commande soit livrée, disposez vos appareils technologiques près de vous, notamment sur la table ou le support que vous utiliserez pour manger, puis placez les plats dès leur réception.

Table pour votre soirée Geek Sushi

Table pour votre soirée Geek Sushi

Vous êtes maintenant prêt pour votre soirée Geek Sushi !

La montre à encre électronique est annoncée

26

Aujourd’hui, alors que le CES 2013 bat son plein, l’équipe de Pebble annonce la sortie officielle de sa montre magique.

[vimeo http://vimeo.com/40128933]

Tout à commencé en avril 2012 sur Kickstarter. Non seulement ce projet a atteint en deux heures seulement les 100 000 $ de promesses de financement, mais il a atteint le million de dollars en 28 heures !

Cette montre est communicante avec votre smartphone. Via Bluetooth, vous pouvez recevoir des notifications, des SMS, des mails, des alertes météo, calendrier, Facebook, Twitter, l’affichage du nom de l’appelant et la possibilité de décrocher… Elle est personnalisable et si la couleur du boitier est à choisir lors de la commande parmi cinq coloris, l’affichage de l’heure est modifiable afin de coller au mieux avec vos envies et surtout vos habitudes.

Pebble Watch — 5 couleurs

Pebble Watch — 5 couleurs

Ce qui m’intéresse le plus sur cette montre connectée, c’est son écran. En effet, une montre connectée, c’est bien mais c’est pas nouveau. Sauf qu’une montre digitale a le même problème qu’un téléphone. Nos smartphones actuels ont de magnifiques écrans mais carrément illisibles une fois à l’extérieur. Je me suis surpris à devoir mettre la luminosité de mon Galaxy S3 au maximum dehors alors qu’il n’y avait même pas de soleil ce jour là sans quoi il était illisible… Il est donc pour moi crucial que ma montre soit parfaitement lisible en toutes circonstances. C’est ce que semble promettre Pebble et son écran E-Ink, ainsi que son rétro-éclairage pouvant être déclenché en la tapotant ou en secouant le poignet grâce à un accéléromètre intégré. Une boussole et des capteurs de luminosité ont également été intégrés.

Pebble Watch — Rayons X

Pebble Watch — Rayons X

Il sera possible de coder ses propres applications pour Pebble et les distribuer via une boutique d’applications dédiée.

Récapitulatif technique 
  • Chargement d’applis par Bluetooth
  • Ecran en papier électronique noir et blanc 144×168
  • Bluetooth 2.1+EDR et 4.0 (consomme moins d’énergie)
  • 4 boutons
  • Alertes vibrantes
  • Accéléromètre sur 3 axes
  • Batterie rechargeable par cordon USB aimanté
  • Etanche 5ATM

Ce n’est donc plus un rêve mais bel et bien une réalité. Il va encore falloir patienter quelques semaines, les expéditions commenceront le 23 janvier, et les supporters Kickstarter seront évidemment servis les premiers.

Vous pouvez néanmoins précommander la votre directement sur getpebble.com.

On fera un petit déballage dès qu’on en aura une sous la main !

[Nostalgeek] Réception d’un autre ProLiant

0

Bonjour,

Un petit nouveau est apparu dans la famille.

Alors pour récapituler :

Il y a quelques mois j’ai récupéré deux serveurs Compaq ProLiant ML370 de toute première génération. Nous avançons sur deux ou trois bricoles progressivement, mais l’autre jour, une annonce sur Leboncoin m’a interpellé par son prix.

Voyez plutôt le résultat :

Un processeur Xeon à 2,8 GHz, sans doute 1 Go de RAM, quelques disques en SCSI Hot-Plug, un RAID5 et un RAID1 sont déjà configurés mais ils vont sauter au profit d’autres disques durs très prochainement et fourni avec tous les disques originaux pour la configuration de la ROM.

Je vais récupérer ensuite un lot de 59 disques durs Hot-Plug SCSI pour ce genre de serveurs, histoire d’avoir du spare en cas de panne. Je vais m’atteler à augmenter sa RAM et ajouter un second processeur. J’aime le luxe, certes, mais un serveur doit avoir à mon sens au moins deux processeurs. Et puis ça fait bien.

À bientôt pour de nouvelles aventures serveurisées !

Go to Top