Posts tagged joujou

Réaménagement de la cuisine

2

Voilà longtemps que nous n’avions pas posté par ici, manque de temps, accumulation de travail, fatigue, tentative de meurtre, arrestation, procès… Euh, non pas les trois derniers en fait…

J’ai récemment pu faire une bonne affaire, une fois n’est pas coutume, et me suis dégoté un joli petit serveur HP ProLiant ML370 G5 pour remplacer le ML350 que je vous avais montré dans un précédent post, et qui partira dans la cave de ma maman adorée pour remplacer son valeureux ML350 G3, dont j’avais également parlé.

J’en profite pour déballer un peu les caractéristiques, chose que tout geek apprécie lorsqu’on lui présente une machine :

  • deux processeurs Intel Xeon E5430 (Quad-core 2,66 GHz, FSB à 1333 MHz)
  • deux cartes mémoires accueillant 16 barrettes au total (j’ai 24 Go de RAM en PC2-5300 Fully Buffered ECC)
  • Chipset Intel 5000P
  • deux contrôleurs RAID HP Smart Array P400 (chacun avec 256 Mo de cache et batterie de back-up)
  • deux cartes réseau intégrées NC373i Gigabit Ethernet
  • slots d’extensions PCI Express et PCI-X
  • deux ports USB 2.0 en façade, deux à l’intérieur et deux à l’arrière
  • kit de ventilation redondante (6 ventilateurs)
  • deux blocs d’alimentation hot-plug (en redondance) 1170 Watts
  • deux baies de huit disques SAS SFF (2,5″) 146 Go 10000 rpm configurés en RAID 6 ADG (6 disques actifs et 2 online spares par volume RAID)
  • HP StorageWorks Ultrium 960 sur carte SCSI dédiée
  • System Insight Display (affichage par LED des défaillances)

Extérieurement, il ressemble comme un frère au ML350 qu’il remplace, il accepte les mêmes disques, les mêmes alimentations Hot-Plug ventilées. Pourtant il est plus long d’une douzaine de centimètres, peut accueillir jusqu’à deux fois plus de disques SFF, moins d’emplacements 5,25″, et pourtant à l’intérieur ça change. On passe de deux ventirads pour les processeurs à de simples radiateurs, la RAM n’est plus sur la carte mère mais sur des cartes additionnelles, les VRM sont tous les deux remplaçables (un seul sur le ML350), les ventilateurs ne sont plus sur les processeurs et à l’arrière du boîtier mais tous au centre, formant deux colonnes de trois ventilos, permettant ainsi de supporter des pannes à ce niveau là.

Une machine vraiment sympathique et avec de la gueule, fournie en très bon état, et que j’ai pu compléter avec mon premier ML370 G5 pour en faire le monstre que c’est aujourd’hui. Il est maintenant raccordé à un onduleur, ce qui n’était pas le cas avant, mais il faudrait que j’en trouve un deuxième pour avoir de la redondance là aussi. Il est plus bruyant que son prédécesseur, c’est pourquoi il était hors de question de l’installer ailleurs que dans ma cuisine, mais plutôt que de le laisser vulgairement sous la table, il est maintenant sur la partie inexploitable de mon plan de travail, permettant ainsi d’économiser de la place dans la pièce. J’ai pour l’occasion posé deux câbles Ethernet pour pouvoir le relier à chacun de mes routeurs.

Voici sans plus attendre quelques photos de l’installation…

Alors, la classe hein ?

[MàJ] Réception d’un Nexus 4

1

Comme vous l’avez peut-être remarqué, le 30 janvier, dans l’après-midi, vers 16 heures, le Web français s’est enflammé (comme ici) car le Nexus 4, dernier né de la lignée des téléphones Google, était de nouveau disponible sur le Play Store alors que les acheteurs potentiels attendaient depuis novembre. En rentrant chez moi de ma petite promenade, à 16h29, je commence à lire les news diverses, et me rends compte que je peux enfin obtenir le précieux. C’est à 16h35 que ma commande est prise en compte. Le Play Store annonçait deux à trois semaines de délais avant expédition, celle-ci étant estimée pour le 21 février. La disponibilité n’était que de que de courte durée ce jour là. Depuis quelques jours on peut commander normalement, avec tout de même ce délais de plusieurs semaines.

C’est très long, surtout quand comme nous on a l’habitude de recevoir chez nous les produits moins de 24 heures après la commande, mais ce téléphone ayant connu de gros problèmes d’approvisionnement, cela peut se comprendre. D’autant que LG, son constructeur, a annoncé un retour à la normale mi-février, donc nous y sommes.

C’est alors que je me dis qu’il serait intéressant, vu le temps d’expédition estimé, de suivre les envois de différents acheteurs, comme à l’époque ou j’attendais la Freebox Révolution en mars 2011, quand j’habitais dans Paris, où l’ADSL fonctionne, et que je suivais les expéditions sur freebox.toosurtoo.com.

Après quelques recherches Google, je tombe sur ce topic sur Hardware.fr, où se trouve un post de suivi des commandes et des expéditions, permettant idéalement de comprendre la logique d’expédition pour mieux suivre l’avancement de la commande de chacun. En effet, cela s’est avéré intéressant à partir du moment où, alors que peu l’attendaient, le Nexus 4 s’est retrouvé livré dès le premier février, ce qui rendit les foules particulièrement impatientes. Et maintenant que j’ai le précieux entre les mains, je les comprends encore mieux qu’avant ! Sur ce même topic, un autre membre nous informe régulièrement dès qu’il sait quelque chose sur les stocks que sa société envoie à Chronopost. Merci à eux pour leur contribution plus que majeure. Bon courage à tous ceux qui attendent encore leur Nexus. En espérant que ce n’est plus qu’une question de quelques jours.

Nous étions tous en attente, et j’ai reçu lundi 18 février mon mail de confirmation de l’expédition dans la journée, et le numéro de suivi du colis. Il est arrivé hier, mardi, et c’est un grand plaisir que d’utiliser ce téléphone.

Le colis

Le colis

Maintenant je pense que vu qu’il est un peu tard dans la nuit, il serait préférable de passer aux photos, une fois n’est pas coutume, du déballage du produit.

Maintenant il ne reste plus qu’à faire joujou avec, honnêtement, la partie la plus intéressante.

Ce que je trouve le plus sympa c’est la forme et la finition, bien plus agréable qu’un Samsung Galaxy S3, qui fait très bas de gamme à côté. Le poids est un peu plus élevé sans être gênant pour autant. L’utilisation d’un Android (ici Jelly Bean 4.2.2) sans surcouche constructeur, ni opérateur est très agréable même si on peut regretter l’absence de certaines fonctions sympathiques mais qui peuvent être comblées en passant sur des ROM CyanogenMod 10.1 par exemple, ce que je ne testerai pas, car pour moi, la CyanogenMod sur le Galaxy S3 n’était qu’une solution temporaire pour garder le téléphone proche d’Android version Nexus… Un autre avantage est que l’on peut installer immédiatement les mises à jour du système dès que Google les propose, sans attendre que le constructeur diffuse sa propre ROM.

Cadeau, un super site que SartMatt, rédacteur sur MacBidouille m’a passé pour déverrouiller le bootloader et accessoirement rooter le téléphone simplement.

[MàJ] : Justement pour les bidouilleurs, et les développeurs aussi, Google a publié les images d’usines d’Android. Ces images sont disponibles au téléchargement et permettront de restaurer un téléphone, mais aussi des tablettes en cas de corruption du système de votre fait ou non.

La montre à encre électronique est annoncée

26

Aujourd’hui, alors que le CES 2013 bat son plein, l’équipe de Pebble annonce la sortie officielle de sa montre magique.

[vimeo http://vimeo.com/40128933]

Tout à commencé en avril 2012 sur Kickstarter. Non seulement ce projet a atteint en deux heures seulement les 100 000 $ de promesses de financement, mais il a atteint le million de dollars en 28 heures !

Cette montre est communicante avec votre smartphone. Via Bluetooth, vous pouvez recevoir des notifications, des SMS, des mails, des alertes météo, calendrier, Facebook, Twitter, l’affichage du nom de l’appelant et la possibilité de décrocher… Elle est personnalisable et si la couleur du boitier est à choisir lors de la commande parmi cinq coloris, l’affichage de l’heure est modifiable afin de coller au mieux avec vos envies et surtout vos habitudes.

Pebble Watch — 5 couleurs

Pebble Watch — 5 couleurs

Ce qui m’intéresse le plus sur cette montre connectée, c’est son écran. En effet, une montre connectée, c’est bien mais c’est pas nouveau. Sauf qu’une montre digitale a le même problème qu’un téléphone. Nos smartphones actuels ont de magnifiques écrans mais carrément illisibles une fois à l’extérieur. Je me suis surpris à devoir mettre la luminosité de mon Galaxy S3 au maximum dehors alors qu’il n’y avait même pas de soleil ce jour là sans quoi il était illisible… Il est donc pour moi crucial que ma montre soit parfaitement lisible en toutes circonstances. C’est ce que semble promettre Pebble et son écran E-Ink, ainsi que son rétro-éclairage pouvant être déclenché en la tapotant ou en secouant le poignet grâce à un accéléromètre intégré. Une boussole et des capteurs de luminosité ont également été intégrés.

Pebble Watch — Rayons X

Pebble Watch — Rayons X

Il sera possible de coder ses propres applications pour Pebble et les distribuer via une boutique d’applications dédiée.

Récapitulatif technique 
  • Chargement d’applis par Bluetooth
  • Ecran en papier électronique noir et blanc 144×168
  • Bluetooth 2.1+EDR et 4.0 (consomme moins d’énergie)
  • 4 boutons
  • Alertes vibrantes
  • Accéléromètre sur 3 axes
  • Batterie rechargeable par cordon USB aimanté
  • Etanche 5ATM

Ce n’est donc plus un rêve mais bel et bien une réalité. Il va encore falloir patienter quelques semaines, les expéditions commenceront le 23 janvier, et les supporters Kickstarter seront évidemment servis les premiers.

Vous pouvez néanmoins précommander la votre directement sur getpebble.com.

On fera un petit déballage dès qu’on en aura une sous la main !

[Nostalgeek] Réception d’un autre ProLiant

0

Bonjour,

Un petit nouveau est apparu dans la famille.

Alors pour récapituler :

Il y a quelques mois j’ai récupéré deux serveurs Compaq ProLiant ML370 de toute première génération. Nous avançons sur deux ou trois bricoles progressivement, mais l’autre jour, une annonce sur Leboncoin m’a interpellé par son prix.

Voyez plutôt le résultat :

Un processeur Xeon à 2,8 GHz, sans doute 1 Go de RAM, quelques disques en SCSI Hot-Plug, un RAID5 et un RAID1 sont déjà configurés mais ils vont sauter au profit d’autres disques durs très prochainement et fourni avec tous les disques originaux pour la configuration de la ROM.

Je vais récupérer ensuite un lot de 59 disques durs Hot-Plug SCSI pour ce genre de serveurs, histoire d’avoir du spare en cas de panne. Je vais m’atteler à augmenter sa RAM et ajouter un second processeur. J’aime le luxe, certes, mais un serveur doit avoir à mon sens au moins deux processeurs. Et puis ça fait bien.

À bientôt pour de nouvelles aventures serveurisées !

[Nostalgeek] Le dernier smartphone Motorola est sorti !

0

Bonsoir !

On l’attendait tous, et il est enfin arrivé. C’est à l’occasion d’une conférence de presse que Motorola a annoncé son dernier bijou en matière de smartphones.

Vous le savez peut-être (ou pas), je suis possesseur d’iPhone mais une fois n’est pas coutume, je m’apprête à faire l’apologie du dernier cri des téléphones Motorola. Je préfère vous prévenir, cet article n’est pas sponsorisé. De toutes façons ce ne sont pas nos 11 visites par jours qui vont nous apporter la fortune…

Avec son poids plume, un design particulèrement épuré et des fonctions inédites, ce Motorola s’inscrit dans la droite ligne de ses prédécesseurs. On n’arrête pas les avancées technologiques mais le plus merveilleux c’est quand vous pouvez tenir toutes ces innovations au creux de votre main. Nous avons été particulièrement touchés par le geste de Motorola. Pour un petit blog comme le notre, recevoir en avant première un mobile aussi abouti et performant que celui-ci avant même qu’il soit disponible en Europe a été un véritable plaisir et nous ne pouvons nous empêcher de remercier toutes les personnes de la conférence qui ont rendu cela possible.

Nous espérons ainsi vous étonner et partager avec vous toute l’émotion apportée par la découverte de ce qui est selon nous le plus abouti de tous les smartphones du moment car c’est dans ce seul but que depuis plus de deux ans, des équipes développent le mobile de demain.

Il est inutile de vous faire patienter plus longtemps, car la technologie de pointe, elle, n’attend pas donc découvrez par vous même.

Environ 15 cm de long, ajoutez 8 cm d’antenne rétractable, 290 grammes avec la batterie haute capacité assurant 1h30 de communication et 30 heures en veille, insertion de la SIM sans avoir besoin de la découper. De quoi séduire un public très large avec sa belle couleur

En espérant que ce téléphone aura retenu votre attention autant que la notre, car il est et restera un modèle, rappelons-nous les débuts de la téléphonie mobile en France, c’était à Strasbourg, regardez plutôt :

Go to Top