Bonjour à tous,

Depuis plusieurs mois années (la vache, le temps passe super vite), nous utilisons un serveur de téléphonie basé sur Asterisk. Il s’agissait à l’origine de XiVO, qui depuis a forké pour devenir Wazo. Ce dernier est toujours géré par sa super équipe de développeurs habituelle basée au Québec. XiVO existe toujours mais ne correspond pas à nos attentes sur différents plans, mais ce n’est pas le sujet.

Au départ nous n’avions qu’un seul numéro provenant d’une ligne SIP Free, qu’il suffit d’activer depuis son espace abonné Freebox. Pour joindre différents postes, nous avons très vite été obligés de mettre en place un IVR, ou SVI. Plus clairement, il s’agit de ce qu’on appelle un Serveur Vocal Interactif, Interactive Voice Response.

L’objectif est d’expliquer à Asterisk, le moteur de téléphonie, ce qu’il va devoir faire dans tel ou tel cas. Pour cela, on lui expliquera tout cela avec une syntaxe bien spécifique. Je mets un peu les briques dans le désordre. Je ne vais pas expliquer spécialement les principes de base mais plutôt vous montrer comment j’ai réalisé ce que je souhaitais obtenir afin que vous puissiez vous en inspirer, voire améliorer ce que j’ai fait (qui contient probablement des erreurs dues à mon manque de pratique dans le domaine).

Pour l’occasion, je vous partage mon serveur vocal, un peu modifié pour le rendre plus digeste et surtout retirer les lignes inutiles. La logique de ce serveur vocal est simple, nous souhaitons que les appelants puissent nous contacter mais aussi, qu’en cas de besoin, nous puissions accéder à des fonctions avancées qui doivent nous être réservées, il faut donc les protéger, et quoi de mieux qu’un code à taper sur le téléphone. (suite…)